vendredi 27 novembre 2015

La recette des petits papiers ou comment démarrer une discussion féministe et bienveillante sur le plaisir entre meufs



Adopter une démarche féministe, bienveillante et issue du vécu des femmes pour parler de plaisir entre femmes permet d’aller au-delà des discours généraux, trop souvent porteurs de moqueries, normes et injonctions à la performance. Bien que peu relayées, de nombreuses expériences féministes existent (Notre corps nous-mêmes,…) et démontrent le pouvoir émancipateur de la reprise en main du discours sur nos corps, nos sexualités,… et donc nos plaisirs.

D’après nous, parler de ses propres expériences est un bon début pour recentrer la discussion sur des sujets qui nous concernent et qui font certainement écho aux vécus de chacune d’entre nous. Or, se mettre à nue de cette manière à propos d’un sujet toujours présenté comme délicat ou tabou a nécessité pour nous la mise en place de « la méthode des petits papiers ». 




« La méthode des petits papiers », mais qu’est-ce que c’est ?

Technique datant du paléolithique féministe antérieur, cette méthode permet de prendre quelques minutes avant de commencer une discussion pour se recentrer sur ses expériences, ses questionnements et ce qu’on a envie de partager ou de livrer. Ecrire et faire dire sont parfois plus faciles que dire. Ces quelques instants permettent de se confronter à soi - ce que l’on fait rarement- et de faire une transition entre nos conversations habituelles et THE sujet : le plaisir ! 



Recette des petits papiers pour 5 à 8 personnes

Pour commencer, il vous faut :
Une table
Des chaises confortables (prévoyez-en assez pour tout le monde)
Des gâteaux (sucrés si vous êtes plutôt discussion entre mamies un dimanche à 16h ou apéro si c’est plutôt un before un samedi soir à 21h)
Des boissons (vin, cidre, jus de fruits…)
Des crayons, ou stylos, ou feutres, ou fusain, bref de quoi écrire
Du papier (recyclé de préférence, bah oui, on n’oublie pas les pandas quand même !)

Servez-vous à boire. Munissez-vous chacune d’un papier et d’un crayon. Re-servez-vous à boire. Réfléchissez. Ayez l’air inspirée. Mangez un gâteau. Commencez à écrire (attention, il est interdit de copier sur sa voisine). Vous n’avez pas d’inspiration, revenez à la case départ : reservez-vous à boire et remangez un gâteau. Finalement, reprenez un petit papier, écrivez, écrivez, écrivez. STOP, on a dit la méthode des « petits » papiers. Pliez votre papier, en 2, 3 ou 4 selon votre convenance et placez-le au centre de la table avec tous les autres.
Lorsque tout le monde a fini d’écrire le sien, reservez-vous un verre et, d’une main innocente, piochez un petit papier (pas le vôtre). Essayez maintenant de déchiffrer ce qu’il y a dessus (attention, il est interdit de se moquer de l’écriture de sa voisine). Chacune son tour lit à voix haute ce qu’il y a écrit sur le papier. Lorsque tous les petits papiers ont été lu, la discussion peut commencer en rebondissant sur un ou plusieurs des sujets abordés par les petits papiers.
Laissez mijoter la discussion quelques heures.


N’oubliez pas d’arroser de temps en temps, et surtout faites-vous plaisir !



 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.